Astrologie Maya d'Arella

Les Calendriers Sacrés Mayas
Les Mayas croyaient en l'influence du cosmos comme activateur de l’esprit humain. Grâce à leurs observations astronomiques et à leurs connaissances mathématiques, ils ont développé un système de 17 calendriers très complexes pour marquer le temps. Ils forment des cycles récurrents basés sur le cosmos et qui s’engrènent comme les rouages d'une montre. Le dernier cycle aurait commencé en 3114 avant J. C. et a pris fin en l’an 2012 de notre ère. Ce nouveau cycle dans lequel nous sommes est un moment de grande transition et de transformation.

Les calendriers les plus connus de nos jours sont
- le Tzolkin ou calendrier sacré basé sur un cycle de 260 jours. Cycle qui nous convient bien puisque c'est celui de la gestation humaine. Il induit un recommencement, une évolution, une maturité et une naissance vers un nouveau cycle de vie.
- le Haab basé sur un cycle solaire de 365 jours comme notre calendrier Grégorien.


Le Tzolkin associe les nombres de 1 à 13 avec une séquence de 20 signes appelés glyphes qui s'entremêlent et se répètent sans cesse. (un cycle de 20 jours combiné avec un cycle de 13 jours)
Le Haab se compose de 18 mois de 20 jours et d’un mois de 5 jours.
Chaque jour est nommé par un chiffre et un signe Tzolkin, plus un chiffre et un mois Haab. U ne date Maya est donc formée ainsi : 13 Chicchan (Tzolkin) 3 Uo (Haab).
Au lieu d’être linéaire, comme le calendrier Grégorien, le calendrier Maya forme des cercles concentriques semblables à une spirale qui induisent une constante évolution.


Il est évident que ces calendriers, basés sur le cosmos, se rattachent davantage à une dimension spirituelle et à la notion du sacré. Employés comme système de divination, ils servent à synchroniser les étapes de la vie avec le cycle de la terre, les cycles biologiques et les cycles célestes et galactiques. Suivre leurs cours permet le développement de notre sensibilité, de notre conscience et de notre potentiel.
Chaque journée comporte ses tendances définies par l’association des chiffres, des glyphes du Tzolkin et des mois Haab qui ne se retrouvent dans la même position que tous les 52 ans. Les glyphes sont la représentation de dieux cosmiques qui induisent par leur pouvoir les influences de la période les concernant. (voir l'horoscope)
En revanche, le calendrier Grégorien, imposé par le pape Grégoire XIII en 1592, n’est pas basé sur les harmonies de la terre et du cosmos et n'est pas synchronisé avec nos rythmes biologiques. Il serait même générateur de dysharmonie et responsable de guerres, du matérialisme et de la pollution de la planète.
L’astrologie maya se différentie de l’astrologie zodiacale par le fait que les influences sont communes à tous les êtres humains. Chaque jour les tendances évoluent dans le même sens pour chacun d’entre nous.

http://www.astromaya.com - Copyright © 2001 - 2015 Arella - Tous droits réservés
la page d'accueil le cycle de 13 ans l'astrologie Maya l'histoire des Mayas l'horoscope Maya